La présentatrice de ce journal de la chaîne algérienne Ennahar TV Algérie annonce l'événement sacrilège, qui "a eu lieu samedi 3 aout, vers 11 heures du matin, sur la place de l'Olivier, au centre ville de Tizi Ouzou (Algérie),  où environ 500 personnes se sont rassemblées, en ce mois sacré de jeûne, pour partager un  Dé-jeûner gargantuesque composé de mets, sandwiches, boissons fraiches, gazeuses et même alcoolisées (!), sous les yeux  stupéfaits des habitants.

Un événement spectaculaire, se revendiquant du pardon et de respect de la liberté d'autrui, le "premier du genre" dans la région et dans le pays", et qui plus est,  "s'est produit en l'absence totale des services de sécurité. "

Si aucun de ces Dé-jeûneurs mécréants pourtant à l'origine de cet événement n'est invité à s'exprimer sur la chaîne de télévision, le micro est généreusement  tendu à quiconque partage sans réserve aucune la ligne bigote effarouchée du journal télévisé:

"A l'aéroport, dit l’un,  même les Français se cachent pour manger par respect pour les jeûneurs. Ce n'est pas normal de manger devant tout le monde. »

Un autre  renchérit : « Que ce soit les malades ou les gens qui veulent manger,  ils s'isolent toujours pour manger ou fumer.  En tout cas, ce comportement ne sera jamais toléré ici à Tizi Ouzou."

Le mot est lâché: point de tolérance à la franchise! Faites ce que vous voulez, mais alors surtout cachez-vous! Car sinon, ce n'est pas la punition divine qui va s'abattre sur vous (puisqu'elle attend chacun au tournant de sa mort) mais c'est la punition des hommes. Et  en général, celle-là ne se fait pas attendre. Elle est autant expéditive que radicale.

Ainsi, sous couvert de respect de la religion,  l'hypocrisie est la règle la mieux partagée: Mangez si vous voulez, pendant le ramadan. Mais alors cachez-vous si vous êtes en Algérie. Car si on vous voit, gare à vous!

Comme le ridicule ne tue pas, on affirme une chose et son contraire, sans en être le moins du monde embarrassé : « C’est une affaire entre ces mécréants et leur dieu ! Que dieu les remettent sur la bonne voie ! ».

Après les radios trottoirs outrés, la conclusion de la speakerine, dans la plus pure des langues de bois:

Ces Dé-jeûneurs ? "En majorité, ce sont des émigrés venus de France pour les vacances. »

"Les habitants de Tizi n’ont rien à voir avec ça !Tout est fomenté de l'étranger, dans le but de nuire à cette ville en lui donnant la réputation de ne respecter ni morale, ni religion. Dans le but de salir la religion, particulièrement pendant le mois sacré de ramadan, alors que Tizi Ouzou est une ville connue pour être une ville des ulemas, d''apprentissage du Coran, etc ?, etc.,... !"

Tous les ingrédients sont resservis tels que les Algériens en ont "mangé" depuis des décennies: la main de l'étranger, le complot de l'ennemi visant à nuire à toute une ville, un pays, une religion!

En outre, ce que la speakerine omet de dire, c'est que cette manifestation a rencontré le soutien de Jeûneurs, assez courageux, assez sincères et tolérants-, pour supporter le spectacle de gens qui mangent et boivent, pendant qu'eux-mêmes font pendant un mois, et sans agressivité, ni hargne, ni escroquerie, l'expérience de la faim et de la soif.

Une expérience pour mettre à l'épreuve leur empathie envers les pauvres qui, eux, sont réduits à la faim et à la soif non pas pendant un seul mois, mais pendant tous les mois de l'année.

Ces jeûneurs solidaires? Des musulmans courageux et tolérants, pour qui liberté de penser et respect de la liberté d’autrui riment  avec la pratique  d'un foi musulmane sincère qui ne s'impose surtout pas par la force...

Tout le reste n'est que tartuferie.

Section: 
Catégorie: